Diabelli – Sonatine en Sol Majeur (N°3) – Rondo

Dernier mouvement de cette sonatine de Diabelli. Alors là, préparez-vous, il y a quand même pas mal de boulot à abattre. Le morceau dure tout de même 2’30. Il résume pas mal tout ce que l’on a vu précédemment.

Note de basse tenue à la M.G. avec accompagnement en plus

M.D. mélodique et légère par les piquées.

Si vous êtes prêt, on y va !

Titre : Sonatine – Rondo (N°3)

Compositeur : Diabelli (1781 – 1858).

Indication : Avec goût et gentillesse.

Vitesse : allegretto, 116 à la noire.

Commentaire :

Comme tous les rondos, dès que vous aurez appris les 8 premières mesures, vous connaitrez un partie du morceau. Le thème revient 3 fois, avec quelques différences près.

Mesure 1 – 8 : La M.G. doigt tenir la note de basse tandis que le reste de la main joue l’accompagnement. Il faudra avec une seule main jouer deux « voix » différentes. Pour ce qui est de la M.D. il faudra bien faire ressortir la mélodie. Les piquées donneront la légèreté de la ligne.

Nous restons dans le même état d’esprit pour la suite. Toutefois pensez à l’indication sforzandode la M.G., c’est à dire en donnant tout à coup plus de force.

A partir de la mesure 33, évitez tout mouvement inutile, vous avez presque tout le temps les notes sous les doigts.

Tout se répète ensuite.

Bref ! Bonne écoute !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Diabelli – Sonatine en Sol Majeur (N°3) – Rondo »

  1. Je joue cette sonatine mais je n’ai pas encore fini d’apprendre le rondo. J’aime tant la mélodie que je trouve la vitesse trop rapide pour l’apprécier pleinement. Je suppose que ça ne se fait pas mais comme je ne joue que pour moi (et dans la maison de retraite de ma belle-mère lol) je ne choque personne 😉 Encore merci pour les conseils et enregistrements!

    J'aime

    • Merci beaucoup pour votre commentaire !
      Surtout ne vous imposez pas de tempo que vous n’aimeriez pas. Il n’y a pas d’interprétation parfaite !
      Si vous pensez que la mélodie doit être jouée plus lentement, ralentissez.
      La musique doit d’abord plaire à l’interprète.
      Bon courage et bon travail !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s