Le piano après 50 ans ? Bien sûr que oui ! (petite anecdote)

5 réflexions au sujet de « Le piano après 50 ans ? Bien sûr que oui ! (petite anecdote) »

  1. Bonjour,
    J’ai eu un prof qui me disait que ce que je faisais était nul, ce dont j’étais pleinement consciente, mais cela ne m’a pas beaucoup aidée…
    Merci pour cette vidéo très encourageante !

    J'aime

    • Bonjour fab,
      as-tu reçu mes mails ?
      Je ne vois pas l’intérêt pour un professeur de te dire ce genre de chose mis à part te casser le moral.
      Je pense qu’il aurait dû te proposer des solutions au lieu de te faire des reproches. La critique est facile…
      A bientôt

      J'aime

  2. Bonjour Gilles
    Merci pour tout le travail que vous effectuez. J’ai commencé le piano à 65 ans et je pratique à raison d’une heure par jour depuis 8 ans . Cela procure énormément de plaisir. Comme vous le dites il ne faut pas hésiter et aller au bout de ses rêves.

    Aimé par 1 personne

  3. bonjour Gilles,
    voila qui fait beaucoup de bien à entendre !
    je souhaiterais, comme tu le proposes, apporter une petite pierre à l’édifice en vous faisant modestement part mon expérience;
    j’ai « commencé le piano » à 49 ans (donc pas encore à la retraite !). A vrai dire je n’ai pas trop tenu compte de ce que l’on pouvait en penser autour de moi, si je me fixais quelques objectifs ce n’était certainement de devenir concertiste.
    J’ai commencé sur un petit piano numérique pour limiter les coûts et mesurer le niveau de ma motivation et 7 ans plus tard, après beaucoup de travail,un cours d’une heure toutes les 2 semaines, deux professeurs sérieux et patients (lol) mais surtout beaucoup, beaucoup de passion, j’ai atteint mes « objectifs » voire même un peu dépassé.
    mes proches sont surpris de la place qu’a pris le piano dans ma vie (à vrai dire moi aussi !)
    j’ai désormais un bon piano droit.
    je viens de « finir » la 1ere arabesque de Debussy et je travaille actuellement la sonate 17 de Beethoven.
    j’ajouterai, Gilles, que tes vidéos ont contribué à mon apprentissage, sans aucun doute, et je t’en remercie encore.
    ce que je regrette aujourd’hui c’est mon incapacité à jouer devant un public (au grand dam de mon professeur !), trop émotive je perds mes moyens.
    mais que de bonheur !
    courage et surtout foncez !
    amitiés à tous les pianistes en herbe

    J'aime

Répondre à lecahierdupianiste Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.